COMMUNIQUE DE PRESSE – L’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’homme

Turquie: Le harcèlement judiciaire de Pinar Selek doit se terminer

Paris-Genève – 20 Novembre 2012. L’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’homme, programme conjoint de la Fédération internationale des droits de l’Homme (FIDH) et de l’Organisation Mondiale Contre la Torture (OMCT), appelle une fois de plus en faveur de l’acquittement de Mme Pinar Selek, victime d’un harcèlement judiciaire depuis 14 ans.

Le 22 novembre 2012, la douzième chambre de la Haute cour criminelle d’Istanbul devra examiner pour la énième fois l’affaire pénale en cours contre Pinar Selek, écrivain et sociologue qui a participé activement à défendre les droits des communautés vulnérables en Turquie.

En 1998, elle avait été faussement accusée d’avoir causé l’explosion d’une bombe dans le bazar égyptien d’Istanbul le 9 Juillet de la même année, et d’être donc membre d’une organisation terroriste. Sur la base de ces accusations, Pinar Selek a été détenue et soumise à des actes de torture et de mauvais traitements jusqu’à sa mise en liberté provisoire en 2000.

Les enquêtes de la Cour ayant largement confirmé l’absence d’une bombe et l’absence de preuve incriminant Mme Selek, la douzième chambre de la Haute cour criminelle d’Istanbul a acquitté Mme Selek à trois reprises (2006, 2008 et 2011). Néanmoins, suite aux Appels déposés par le Procureur général, la Cour de cassation a systématiquement annulé la décision du tribunal pénal d’Istanbul. Le 7 mars 2012, le Procureur général a demandé à la Cour de condamner Mme Pinar Selek à la prison à vie. Par conséquent, Mme Selek a été soumise à un harcèlement judiciaire sans interruption depuis plus de 14 ans.

Sous la menace d’une arrestation arbitraire et d’une mise en détention possible à tout moment, Pinar Selek a été empêchée de reprendre sa vie et son travail en Turquie. L’Observatoire prie donc instamment une nouvelle fois les autorités turques de mettre un terme immédiatement et sans conditions au harcèlement judiciaire incessant qui vise Pinar Selek depuis plus de 14 ans, et qui semble avoir pour but de la sanctionner pour son plaidoyer incessant en faveur du respect des droits de l’homme en Turquie.

L’Observatoire dénonce également les retards inacceptables dans le rendu de la justice, qui s’apparentent à un déni de justice, et qui sont manifestement contraires au droit à un procès public et équitable dans un délai raisonnable, tel que prévu par la Convention européenne des droits de l’homme et le Pacte international relatif aux droits civils et politiques (ICCPR), contraignant la Turquie.

Traduction Collectif VAN – 21 novembre 2012 – 11:00 – www.collectifvan.org

Pour plus d’informations, prière de contacter :

• FIDH: Arthur Manet / Audrey Couprie: + 33 1 43 55 25 18
• OMCT: Delphine Reculeau: + 41 22 809 49 39

OMCT International Secretariat
PO Box 21, 8, rue du Vieux-Billard, CH-1211 Geneva 8, Switzerland
Phone: + 41 22 809 4939
Fax: + 41 22 809 4929
E-mail:

OMCT Europe
Rue du Marteau 19
B-1000 Brussels, Belgium
Tel. / Fax: +32 2 218 37 19
E-mail:





© copyright 2016  |   Site réalisé par cograph.eu