L’entretien : Pinar Selek

« Etre arménien, en Turquie, c’était être invisible » Dans son dernier ouvrage, Parce qu’ils sonf arméniens (Liana Levi), la sociologue militante et romancière Pinar Selek interroge l’identité turque au prisme de I’« invisibilité » des Arméniens de Turquie et du déni, par l’Etat turc, de l’acte génocidaire de 1915. Un itinéraire intime, personnel et Read more about L’entretien : Pinar Selek[…]

Génocide arménien, « le centenaire d’un négationnisme »

La sociologue turque Pinar Selek a publié cet hiver Parce qu’ils sont arméniens, qui interroge son propre rapport à la communauté arménienne et à son histoire. Rencontre avec une universitaire engagée qui décrit comment le négationnisme « construit la conscience et le regard non seulement des Turcs en général, mais aussi des contestataires et des Arméniens eux-mêmes ». C’était Read more about Génocide arménien, « le centenaire d’un négationnisme »[…]

« Devenir homme en rampant » ! En Turquie et ailleurs

« L’ARMÉE vous protège », tel est le slogan le plus faux, le plus cynique et le plus mensonger de la propagande militaire. Les premières victimes des guerres, que sont les femmes et les enfants, démontrent tous les jours le contraire. Alors, quand les femmes s’expriment et disent leur vérité, leur parole est forte et Read more about « Devenir homme en rampant » ! En Turquie et ailleurs[…]

Pinar Selek « Même la gauche s’était habituée au génocide arménien »

Le 24 avril 1915, commençait le génocide des Arméniens. Près de deux millions de personnes périrent lors de ce que l’État turc considère toujours, cent ans plus tard, comme un « déplacement de population ». Un siècle s’est écoulé et les victimes ont tout simplement disparu de l’histoire collective. Sociologue engagée, Pinar Selek a pris la plume pour raconter, à travers Read more about Pinar Selek « Même la gauche s’était habituée au génocide arménien »[…]

Témoigner du drame des « invisibles »

Le 19 janvier 2007, en sortant des locaux d’Agos, le premier journal bilingue turco-arménien jamais fondé en Turquie, son directeur et fondateur Hrant Dink est assassiné de trois balles dans la tête. Un meurtre commandité par l’appareil d’Etat. Soucieux d’éliminer un opposant condamné six mois plus tôt pour « insulte à l’identité turque ». Quelques Read more about Témoigner du drame des « invisibles »[…]

Pour une mémoire arménienne turque

2015 sera l’année du centenaire du génocide arménien. De son exil en France, la sociologue turque Pinar Selek interroge le déni qui continue de peser dans son pays sur ce qui fut, admettent les historiens, le premier projet d’extermination d’un peuple au XXe siècle. Il n’est pas question en Turquie de reconnaître le génocide arménien Read more about Pour une mémoire arménienne turque[…]

interview de Pinar Selek – Parce qu’ils sont Arméniens

La rebelle et les invisiblesPinar Selek sait ce que « injustice » veut dire. « Féministe antimilitariste », comme elle se définit elle-même, elle a connu la prison, la torture et, depuis 2009, l’exil. Depuis des années elle se bat contre le mensonge, l’idéologie, la corruption, pour que son innocence, dans une histoire de faux-attentat, soit reconnue. Dans la Read more about interview de Pinar Selek – Parce qu’ils sont Arméniens[…]

La Grande Table : Regard sur le génocide Arménien

Dans sa dernière partie, la Grande Table reçoit Pinar Selek, sociologue, écrivaine et militante turque en exil en France, publie Parce qu’ils sont arméniens (Editions Liana Levi, février 2015). Dans sa dernière partie, la Grande Table reçoit Pinar Selek, sociologue, écrivaine et militante turque en exil en France depuis 2011, auteure de plusieurs essais, d’un Read more about La Grande Table : Regard sur le génocide Arménien[…]